Le pôle de psychiatrie du centre hospitalier Georges Daumézon à Nantes propose des ateliers de musicothérapie à des enfants souffrant de troubles psychiques, soutenus par Entreprendre pour Aider dans les hôpitaux de jour de Beaulieu et de Gorges.

L’hôpital de jour de la Petite Enfance à Beaulieu fait partie du pôle de psychiatrie infanto-juvénile du Centre Hospitalier Georges Daumézon. Depuis 2009, il propose aux enfants souffrant de troubles psychiques qu’il accueille, un atelier de musicothérapie.

Cet atelier est destiné à deux groupes d’enfants (3-4 ans et 5-6 ans) à raison d’une séance hebdomadaire de quarante-cinq minutes animée par une musicothérapeute, une infirmière et / ou une éducatrice. Celui-ci a participé au programme de recherche en musicothérapie du Professeur Olivier Bonnot en 2015 soutenu par Entreprendre pour Aider.

Au fil des séances, des résultats très encourageants ont été obtenus auprès des enfants : émergence du langage, création d’un lien autour de l’instrument partagé par les enfants, apaisement des enfants.

« Pour des enfants avec de gros troubles de la communication et pour lesquels entrer en lien avec l’autre peut être source d’angoisses massives, le monde extérieur est parfois mal différencié du monde interne. Le langage verbal ne prend pas toujours sens (ils ont souvent des retards de langage oral très importants) et ils sont pris par leurs sensations et ont des difficultés à avoir une pensée abstraite. Différentes médiations sont alors utilisées avec des supports variés par les soignants pour aider les enfants à développer un lien à l’autre dans l’apaisement, à avoir des représentations psychiques et reprendre le cours d’un développement classique.

La musicothérapie utilise le sonore (au-delà de la musique) pour aider l’enfant à réaliser une expérience émotionnelle nouvelle avec des adultes bienveillants. Elle fait appel à des vécus internes très profonds. »

Docteur Gaëlle Brunet, Pédopsychiatre Unité de Gorges

« La musique étant une forme de communication non verbale, elle constitue un moyen privilégié pour entrer en contact avec les enfants éprouvant des difficultés à communiquer, ce qui est une caractéristique très fréquente chez les autistes. La musique enveloppe, captive et retient l’attention, elle structure le temps d’une façon claire et facile à comprendre. La musique fournit un contexte agréable et significatif pour les répétitions nécessaires à certains apprentissages (émission de sons, battements rythmés des mains…etc…).

Madame Catherine Raulais Lemarié (musicothérapeute) s’attache, avec notre équipe, à créer un contexte environnemental et social sûr et structuré afin d’encourager la communication verbale et non verbale chez les enfants et diminuer des comportements inadéquats, du stress, de l’agressivité s’il y a lieu.

La musicothérapie aide à rétablir, maintenir ou améliorer la santé mentale, psychique et émotionnelle d’un enfant. Des améliorations d’ordre cognitif, social, comportemental, peuvent ainsi être induites par des activités musicales variées et par la relation de confiance qu’elles instaurent. »

Docteur S. Le Garrec, Médecin responsable de l’hôpital de jour de Beaulieu

Pour en savoir plus : Site Centre Hospitalier Georges Daumézon