La musicothérapie est une technique de soins utilisée depuis des décennies avec les patients autistes et d’autres pathologies neurologiques ou psychiatriques.

Elle utilise la médiation sonore (écoute de la musique) ou musicale (pratique d’un instrument) afin d’ouvrir ou restaurer la communication et l’expression au sein de la relation. Cette technique de soins n’a jamais bénéficié d’une évaluation de son efficacité ni de son impact, pourtant reconnus.

Au CHU de Nantes, le Professeur Olivier Bonnot, responsable de l’Unité Universitaire de Psychiatrie Enfants et Adolescents et président du REMRP (Réseau Européen de Maladies Rares et Psychiatrie), a décidé de mener à partir d’octobre 2014, une étude pour tester scientifiquement l’efficacité de la musicothérapie sur les enfants autistes.

Pendant un an, trente-sept patients âgés de 4 à 7 ans suivront trente séances de trente minutes. Les uns seront accompagnés d’un musicothérapeute, tandis qu’une simple écoute musicale sera proposée aux autres.

Entreprendre pour Aider finance l’intervention d’un musicothérapeute et d’un psychologue coordinateur de l’étude.

Le Professeur Olivier Bonnot qui a reçu le soutien de l’ensemble de la communauté psycho pédiatrique de Nantes, a présenté l’objet de son étude au congrès français de psychiatrie en novembre 2014 et au congrès de musicothérapie qui a eu lieu à Palerme en septembre 2015.

Le Professeur Bonnot a présenté son étude au congrès français de psychiatrie en novembre 2014 :


« (…) L’autisme est typiquement une pathologie du développement en particulier dans la dimension de la relation. (…) En accompagnant le mouvement relationnel par la musique à travers un instrument, on peut améliorer la capacité de relation et même peut-être la capacité de langage. (…) »


L’intégralité de l’interview du Professeur Bonnot est disponible sur :

http://www.colloque-tv.com/intervenants/i-754/olivier-bonnot

Le projet a également été présenté à l’Académie française par l’intermédiaire d’Entreprendre pour Aider. Séduite, celle-ci a souhaité apporter son soutien financier :

« Cette année, la Commission des Œuvres Sociales de l’Académie française a décidé d’orienter son action pour soutenir des associations luttant contre l’autisme. Nous nous sommes rapprochés d’Entreprendre pour Aider, fonds de dotation axé sur l’art-thérapie pour trouver le projet qui conviendrait le mieux.

Entreprendre pour Aider nous a proposé de nous associer à une étude portant sur la musicothérapie et les enfants autistes, au CHU de Nantes sous la direction du Professeur Bonnot.

La Commission a approuvé ce choix et nous sommes ravis de la coopération établie entre Entreprendre pour Aider et l’Académie française. Nous allons suivre de près les résultats de ce projet commun. »

Catherine Le Vaillant

Responsable du Service des Œuvres Sociales de l’Académie française

En décembre 2015, le Professeur Olivier Bonnot publie les résultats de l’étude qu’il a menée pendant un an au REMRP (Réseau Européen de Maladies Rares et Psychiatrie) du CHU de Nantes avec le soutien d’EpA, visant à mesurer scientifiquement l’effet de la musicothérapie sur des enfants autistes.

L’étude confirme que la musique sous toutes ses formes (musicothérapie ou écoute simple) est un médium spectaculaire dans le soin des patients présentes des Troubles du Spectre Autistique (TSA).

L’hôpital de jour de Beaulieu qui a participé à l’étude menée par le Professeur Bonnot a pu mesurer les bienfaits de la musicothérapie sur ces trois aspects :

  • La création de liens : les rondes musicales, comptines, chansons, permettent de jouer et d’entrer en relation avec l’autre.
  • Une communication accrue : que ce soit sur le temps des chansons ou sur le temps des instruments, axé sur un mode de communication non verbal associant le son, le geste, la posture, le regard, les enfants déploient leur potentiel de communication.
  • L’apaisement et la contenance psychique et physique des enfants : grâce au bain sonore créé par la musique, les enfants se calment et s’apaisent.

Pour en savoir plus : Site CHU Nantes