Devant les résultats encourageants, Entreprendre pour Aider a décidé de poursuivre son soutien aux ateliers menés par l’équipe médicale et par Catherine Maurais, musicothérapeute, jusqu’à la fin de l’année. Deux hôpitaux de jour sont concernés, au total 83 ateliers et 12 enfants (jusqu’à 6 ans) présentant des fonctionnements autistiques ou psychotiques.

La musicothérapie est une médiation thérapeutique qui, par la musique et les sons, permet l’expression, la communication et l’aide à la relation. Prescrite par un médecin, elle s’inscrit dans le projet de soin. Elle est aussi soutenue par l’ensemble de l’équipe médicale. La musique et le sonore sous toutes ces formes (écoute, jeux..) permet à ces enfants en grande difficulté relationnelle d’être plus attentifs à l’autre, plus présents dans la relation mais aussi d’apaiser leurs angoisses et de se rassembler en eux-mêmes.

Cette médiation est tellement investie que l’hôpital de jour de Beaulieu a participé en 2015 à la recherche sur la musicothérapie et l’autisme, soutenu par Entreprendre pour Aider, dont l’objectif était d’évaluer les effets de la musicothérapie auprès de ces enfants à l’instar de ce qui s’est fait au CHU de Nantes. Cela a permis d’avoir un dispositif différent : une musicothérapeute, une soignante, une étudiante psychologue observatrice. Les prochaines séances seront également filmées pour être étudiées. En effet, il a été démontré que l’accompagnement avec un musicothérapeute permettait des progrès que ne permet pas la simple écoute.

A voir et revoir, le travail de Catherine Raulais musicothérapeute